Bienvenue sur le site d'Esprits d'Entreprises

Bilan des 10 propositions faites à Nicolas Sarkozy pour apporter un soutien rapide et efficace aux PME


Esprits d'Entreprises a adressé à Nicolas Sarkozy, fin novembre 2008, une liste de 10 mesures ou initiatives, en vue d'améliorer la compétitivité des entreprises françaises, tout particulièrement les PME. Reçue dans la foulée par les plus proches des conseillers du Président, Esprits d'Entreprises a eu l'occasion de développer ces propositions et les bénéfices à en attendre, tout en privilégiant les mesures à coût nul pour un Etat déjà excessivement endetté à nos yeux.
Parmi ces mesures, Esprits d'Entreprises peut se féliciter d'avoir vu 3 mesures reprises et mises en oeuvre en 2009.

1) Tout d'abord, la réduction des avantages fiscaux pour les fonds d’investissement (FCPI, FCPR, FIP, Holding Patrimoniale) qui n’investissent pas une part significative de leur collecte dans les 6 mois suivants, au lieu de 18 mois précédemment. Esprits d'Entreprises, à travers ses membres, avait constaté comme bien d'autres, un déséquilibre croissant entre montants collectés par ces fonds d’investissement sur le premier semestre 2008, et les montants investis, alors qu'il s'agissait à la base, d'un régime dérogatoire faisant l'objet d'une incitation fiscale significative. Au moment même ou les PME étaient soumises à un environnement économique exceptionnel, à un durcissement, parfois injustifié, des conditions bancaires, certains entrepreneurs voient dans cette mesure une réponse à leurs attentes.
2) Sachant qu’un grand nombre de PME ne souhaitent pas ou n'ont pas seulement besoin de capital supplémentaire pour se développer, Esprits d'Entreprises a proposé de développer les fonds de crédit moyen-long terme (type fonds mezzanine ou venture financing) pour aider les PME de croissance. Cette mesure, essentielle à nos yeux, a été ainsi adoptée dans le dispositif PME annoncé à la rentrée 2009, et soutenue en premier lieu par OSEO.
3) Enfin, Esprits d'Entreprises a proposé d'allouer 30% du fonds souverain dans des PME innovantes et de croissance. Confronté à un nombre de dossiers largement plus important que prévu le FSI et la CDC ont décidé d'allouer une part significative et croissante de leurs allocations à des PME. Esprits d’Entreprises a aujourd'hui bon espoir que ce seuil de 30%, plus symbolique qu'impératif, soit atteint courant 2010. Le résultat de cette initiative se mesurera dans quelques années, à l'aune de la richesse créée et des bénéfices indirects à en attendre: création d'emplois, maintien de compétitivité, performance à l'export.
Depuis, le programme FSI-PME s'attelle à la tâche en concertation avec nombre d'associations et de mouvements proches d'Esprits d'Entreprises, comme le comité Richelieu, dont le nouveau président, Jean-Pierre Gérault, est également membre d'Esprits d'Entreprises ou la CGPME. Le club, fort de ces premiers succès, s'attelle déjà à renouveler cette démarche en 2010, à travers les 400 entrepreneurs et chefs d'entreprises qui la composent.

Bernard Ochs, Vice Président du Club

EDITO
EDITONOV12.jpg

EN PARTENARIAT AVEC
LE MOUVEMENT 100 JOURS
afficheS7mini.png

ACTUALITE
Site réalisé et hébergé par Xwiki - © Esprits d'Entreprises - 2007